Bore-Out Syndrom. 

Après les alertes sur l'essor des cas de burn-out par surmenage, c'est maintenant le tour du bore-out, encore peu connu, mais particulièrement destructeur. 

Le chiffre qui parle : aujourd'hui en France, 30% des employés en situation de travail sont dans un chômage salarié. C'est à dire que le temps réel consacré au travail est inférieur à 2 heures par jour. Et le reste ? Vide. Ennui. Souffrance. Les minutes deviennent des heures, et leurs missions leurs semblent inutiles (ou carrément absentes).

Le drame ? Ils n'osent pas en parler, par honte, par crainte du jugement, par peur de ne pas retrouver de travail s'ils démissionnent ou se plaignent. 

Quand on sait que 1 suicide sur 5 est causé par le chômage, que penser de toutes ces personnes en situation de dépression discrète et silencieuse ?

Perte de sommeil et d'appétit, anxiété généralisée, sentiment d'inutilité, dépression de soi... et plus encore. 

Alors que la société nous martèle que le travail doit être source d'épanouissement, que la vie appartient à ceux qui se lèvent tôt et si possible en sautillant, que nous DEVONS tout faire pour être entrepreneur.e.s de nos journées ... il semble complètement dingue de voir naître un tel paradoxe. 

Le lieu où l'on passe la majeure partie de son temps devient l'endroit où l'on aimerait ne pas être. L'ennui total, le vide de sens. La dés-individualisation la plus totale.

Venez me dire sur instagram ce que vous pensez de votre job : @marie_la_graine 

Mon Site Web : https://soissageetparlefort.wixsite.com/marie 

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy