Un sujet fort, difficile, mais important. Je me suis posé la question, en lisant des témoignages de femmes et hommes qui avaient complètement effacé de leurs mémoires des violences sexuelles vécues pendant l'enfance. Et le plus souvent, par des proches. Car non, le violeur n'est pas forcément au coin de la rue, la nuit. C'est ton cousin, ton oncle, ton frère, le voisin et sa main sous la table. Ton père, ton ami. Ton mec. Les violences sexuelles sont destructrices. Et la mémoire bien mystérieuse. J'ai voulu comprendre le pourquoi de ces oublis. Parlez. Pitié, parlez. Rappel : 119 "allô enfance maltraitée" // 3919 allô violences femmes info Parlez fort.

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy