Ecologie, féminisme, charge mentale, cause animale, militantisme, luttes des classes sociales. Toutes ces luttes pourraient sembler distinctes. Et pourtant, Irène a décidé de toute les relier et de faire de sa colère une arme.


Restitution du contexte : Irène est une de celles qui vouent près de dix ans d’études à un sujet qui leur tiennent à cœur et les anime. Sa thèse porte sur les mouvements animalistes et tout ce qui a trait à la question de la défense de la cause animale. Sur son blog, Irène s’interroge, remue les acquis, aide à repenser le monde et continue de creuser avec un esprit critique impressionnant.


Il n'est pas un jour sans que soit abordé le délicat sujet de l'exploitation animale. D'un côté, les préjugés de ces "vegan extrémistes" qui dénoncent les abominations commises dans les abattoirs. De l'autre, cette montée impressionnante du courant "végétarisme", toujours mieux perçu s'il est justifié par des raisons écologiques plutôt qu'éthiques.


Tout ça est assez flou pour moi, je l'avoue. Mais Irène parvient à aborder le sujet avec un tout autre regard : celui d'une militante qui voudrait être partout. Grossophobie, racisme, spécisme, agisme, validisme, sexisme, patriarcat ... TOUTES ces discriminations ne sont que le résultat d'un même système, la domination .


Etre politisé, ce n'est pas forcément être un rebelle anarchiste brandissant des slogans et cassant des vitres. C'est d'abord faire le choix que être en colère, s'interroger et se rassembler, c'est déjà agir.


Vous pouvez retrouver Irène sur instagram et sur son blog Dans La Nébuleuse ... Et me suivre aussi sur instagram @marie_la_graine ! 🎉

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy