En quelques années, la vague Yoga a déferlé en occident. Surfant sur la mode "zen" et "épanouissement personnel", pas une semaine sans qu'un magazine parle du dernier studio Parisien (à 30 balles le cours), ou le corps parfait de la prof au million d'abonnés sur instagram (blanche et blonde de préférence, CQFD

Leurs adeptes sont vite étiquetés : mangeurs de graines / fille mince / postures sur la tête / méditation / truc-de-bobo / super-cher / legging moulant / sport (SPORT ?!!)

La vitrine exposée par instagram ou les magasines est pourtant loin de la réalité, et c'est ce que défend Carole. Elle a découvert le yoga au sortir d'un cancer, et a fini par quitter une situation professionnelle stable pour devenir professeur à son compte. Pari tenu ?

Un échange plein de rires, et en lotus sur son canap' : 

  • Les bienfaits du yoga, le rapport notre (sur)consommation, la récupération par les marques, le "business" yoga, les illusions des réseaux sociaux, les dangers des formations ''express", mais aussi la sur-représentation de corps normés ... 
  • L'amour du vin, le lâcher-prise, la charge mentale, la vie de maman et prof, la place des hommes ... 

Elle fait partie du trio des @happyyogisociety : trois supers copines et profs à temps plein. 

Retrouvez Carole sur Instagram @caroleyinyang : non, le yoga n'est pas une course à la performance, la réalité c'est d'être ébouriffée en posture de la montagne, et d'avoir ta fille de 5 ans dans les pattes qui veut aussi faire Ômm avec maman. 

Et bien sûr : Namasté ! <3 

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy