Sois Sage et Parle Fort

Sois Sage et Parle Fort

Le podcast pour oser, pour se changer, ne plus se conformer, se cultiver, créer, partager.

Marie Arnoult

Rire, parfois pleurer, défendre nos opinions, débattre de sujets et anecdotes variées : culture, voyage, alimentation, santé, bien-être, développement personnel, environnement, psychologie ... Je suis Marie, et j'ai décidé d'arrêté d'être trop sage. Et de parler fort, de ce que j'ai envie, comme j'en ai envie. Avec vous. Pour nous. Instagram : @marie_la_graine

En cours de lecture

Télétravail en France : l'histoire des patrons qui n'avaient pas confiance, sauce salariés sous-surveillance (1/2)

Télétravail. Ce doux mot que plus personne ne peut ignorer. Depuis un an maintenant, nous sommes tous plus ou moins assigné·es à résidence. Réunion en chausson, ambiance visio sur canapé, bonus niveau 3 si tu as des enfants à gérer et vis dans moins de 20².


Le télétravail a été pour certains toléré, accepté, voire adoré. Pour d'autres, ce fut le début d’une longue descente dans l’horreur de la surcharge mentale. Sans surprise, et pour ne pas changer, la France est en retard sur le sujet : un flou juridique total et une relation patrons-salariés basée sur la méfiance. Le tout à la sauce confinement, autant dire que c'était la fête du slip et des pétages de câble.


Nous avons dû nous adapter au mieux à ces nouvelles réalités : exit les pauses café et les embouteillages, bienvenue dans le monde merveilleux des conf'call, notifications à outrance et sensation de surveillance. Bonus de l'épisode ? Vos témoignages, à écouter et découvrir en fil rouge du podcast. Que tu aimes ou non le télétravail, que tu sois étudiant·e paumé·e, salarié·e déprimé·e ou super organisé·e, mets-toi à l'aise, tu vas kiffer. On se retrouve sur IG @marie_la_graine !


Programme de réjouissance

  • Employeurs - employés : suspicion ancrée, le salarié non visible = paresseux
  • Flou artistique du cadre juridique : leurs craintes, révélatrices de la méfiance
  • Le cas des étudiant·es : aujourd'hui nous sommes paumés
  • Intensification du travail, présentéisme, surinvestissement, incivilités numériques, overdose de notifications : que faire ?
  • Augmentation des inégalités : les femmes et les jeunes, premières victimes, pour ne rien changer
  • Messages interposés, interprétations, solitude vs routine, concentration et zénitude ?


Mais aussi syndrome de la cabane, sentiment d'isolement, ou au contraire... la révélation d'un nouveau mode de travail hybride intelligent, à condition de mettre en place quelques réflexes.

Merci à Anna, Claire, Cynthia, Lily, Marion, Mathilde, et Sabrina pour leurs témoignages.


-----------------

Baromètre de la santé psychologique des salariés français en temps de crise par OpinionWay,

Rapport INRS juillet 2020

"Ça suffit" - chaîne youtube

Numéro d'écoute anonyme et gratuit : 0.800.13.00.00

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/sois-sage-et-parle-fort.

 


See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

En cours de lecture

Julie : Soignant‧es, notre vie compte autant que celle de nos patient‧e‧s (Partie 2/2)

Depuis quand l'hôpital public est-il devenu une entreprise ? A quel moment les services de soin sont-ils devenus des mouroirs où les gens ne savent pas s'ils pourront être soignés ? Que se passe-t-il le jour où le‧la soignant‧e passe de l'autre côté de la barrière, avec écrit BURN-OUT et PSYCHIATRIE en majuscule ?


Dans cette deuxième partie, Julie et moi parlons du soin sous un angle plus intime mais aussi politique : la réalité de l'hôpital public tel qu'il est, sans mensonge, sans les applaudissements hypocrites aux fenêtres, avec ses chambres manquantes et ses soignant‧e‧s au bout du rouleau. La réalité des services de psychiatrie, le parent pauvre de la médecine, qui voit les listes d'attentes rallonger. Et toujours la même chose : seuls ceux qui ont les moyens de payer accèderont aux soins.


Programme :

  • Infirmière en burn-out : quand les collègues disparaissent
  • Passer de soignant‧e à soigné‧e : quelle prise en charge ?
  • Money is money : notre santé est devenue un business
  • Soigne et tais-toi : l'injonction destructrice des formations de soignant‧e‧s
  • L'espoir : vous méritez autant que vos patient‧e.s


Le numéro d'écoute : 0 800 800 854 > Accessible 7j sur 7 et 24h/24.


Viens, on en parle ? @marie_la_graine // Sois Sage et Parle Fort Le Site

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/sois-sage-et-parle-fort.

 


See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

En cours de lecture

Julie, infirmière : "ma souffrance de soignante, leurs politiques désolantes" (partie 1/2)

La France compte aujourd'hui près de 700 000 IDE, comme Infimier.ère Diplômé.e d'Etat. C'est aussi la première profession de santé en France, qui compte 87% de femmes. Prendre soin, une affaire de vagin ? La réalité qui se cache derrière les murs de l'hôpital est moins rose que ce qu'on voudrait faire croire à la population et aux soignant.e.s en devenir.


Aujourd'hui, 1 soignant sur 2 est, ou a été concerné par le burn-out au cours de sa carrière. 14% des professionnels de santé ont des conduites addictives (drogue, alcool, etc). En 2018, l’Ordre National des Médecins publiait le rapport d’une enquête édifiante : 63% des soignants déclarent ressentir "très souvent" au moins un symptôme d'épuisement professionnel et 42% se disent “à bout”.

Julie a aussi craqué. Surmenage, épuisement psychique, heures supplémentaires jamais payées, matériel périmé et vétuste, dépressions, suicides, obligation de continuité de soin. Mais aussi : politiques publiques lamentables, cadences intenables, pressions psychologiques, dégradation des prises en charge, coupes budgétaires et suppression de postes.

En pleine épidémie, nous les avons applaudi, ils ont crié de colère dans les rues, et nos politiques ont acclamé leur héroïsme, mais héroïques de quoi ? De n’avoir aucune considération pour leur travail ? 


Programme de réjouissances :


  • Infirmière : le rêve brisé d'avoir voulu aider
  • Absurdité du quotidien : entre matériel périmé et fiches d'évènement indésirable
  • Patient.es : entre colère, frustration et manque de respect
  • Culpabilisation : le devoir de continuité de soin, quoiqu'il en coûte
  • La pandémie : révélatrice d'un système de santé misérable depuis des années


Viens m'en parler sur instagram @marie_la_graine // par mail marie.arnoult1@gmail.com

Soutenir mon bébé podcast pour mettre du beurre dans mes épinards : Supporter le podcast


IMPORTANT : Numéro d'écoute pour les soignants : 0 800 800 854 > disponible 24h/24 et 7j/7, pour tous les professionnels de santé en détresse, quelle que soit leur spécialité ou leur mode d'exercice, sur tout le territoire. Les professionnels qui appelleront le numéro seront en contact avec des psychologues cliniciens formés.

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/sois-sage-et-parle-fort.

 


See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

En cours de lecture

Episode spécial : cette année, je te souhaite de vibrer.

Un épisode pour voyager. Voyager dans le passé, et surtout dans les pensées de ceux et celles qui m'inspirent. Leurs mots, ma voix. Rien de plus à ajouter. Cette année, je te souhaite de vibrer, chaque saison, chaque rayon, chaque inspiration.



Viens donc vibrer avec moi, promis on est bien par là: @marie_la_graine /// Le blog et le site : Sois Sage et Parle fort

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/sois-sage-et-parle-fort.

 


See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

En cours de lecture

Madame Captain, "les déviances de la parentalité positive sont la conséquence d'un problème sociétal"

"Je le répète encore et encore : ceci est ton rappel hebdomadaire pour te dire que tu es une bonne mère."


La partie 1 de l'épisode semble avoir fait l'effet d'une révélation à certain.es, d'un soulagement pour d'autres : réaliser qu'ils.elles n'étaient pas seul.es, mais que peu osaient en parler.


Je suis à la fois très heureuse d'avoir pu donner voix à Madeline, et à la fois très inquiète. Je n'imaginais pas un instant toute la souffrance que peuvent traverser les mamans (et papas) perdus. Enfermés dans des croyances rigides, soumis à des injonctions culpabilisantes et toujours plus convaincantes. Face à tous ces témoignages de parents en burn-out, épuisés de la course à l'éducation parfaite, honteux de se mettre en colère, de perdre patience, de mettre le petit devant un écran, culpabilisant de s'octroyer un moment pour soi ...


Mais la dérive de la parentalité positive et ses excès ne sont-ils qu'une "tendance" malsaine de plus sur les réseaux sociaux ? En réalité, non. Les abus de la parentalité positive sont avant tout la conséquence d'une société profondément patriarcale, validiste, classiste et dans une dynamique d'oppresseur.


Dans cet épisode :


  • Réseaux sociaux : vices d'instagram, clans, influenceurs "famille positive"
  • Parents : face aux injonctions, méfiez-vous
  • L'éducation bienveillante : questions politiques, problématiques structurelles
  • Respect de l'enfant : quelle limite ?
  • Les solutions : se protéger, ne plus se sacrifier


Madeline et moi le savons: pour se permettre de l'ouvrir, il faut aussi être un peu sage. Un peu. Pour parler encore plus fort. N'oubliez-pas de venir nous dire ce que vous en avez pensé par message et de partager l'épisode autour de vous. Retrouvez Madeline sur instagram @madame_captain et moi-même sur @marie_la_graine

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/sois-sage-et-parle-fort.

 


See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.