Sois Sage et Parle Fort

Sois Sage et Parle Fort

Le podcast pour oser, pour se changer, ne plus se conformer, se cultiver, créer, partager.

Marie Arnoult

Rire, parfois pleurer, défendre nos opinions, débattre de sujets et anecdotes variées : culture, voyage, alimentation, santé, bien-être, développement personnel, environnement, psychologie ... Je suis Marie, et j'ai décidé d'arrêté d'être trop sage. Et de parler fort, de ce que j'ai envie, comme j'en ai envie. Avec vous. Pour nous. Instagram : @marie_la_graine

Podcast
En cours de lecture

Confinement 1/2 : Ce qui est accablant ce n’est pas le manque de liberté, c’est l’enfermement avec soi-même

https://create-audio.acast.com/2c2f61e3-0356-4aef-aa21-a652bc0ab080/32f2cb74-c652-4a72-a587-02b5688ee82e/media-k8lp1glo-partie_1_confinement.mp3

https://create-audio.acast.com/2c2f61e3-0356-4aef-aa21-a652bc0ab080/32f2cb74-c652-4a72-a587-02b5688ee82e/media-k8lp1glo-partie_1_confinement.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 42 Mo )

Alors voilà : nous sommes plus inquiets par la restriction de notre liberté de façon temporaire que de la mort de milliers de personnes ? Comment se fait-il que la perspective d’être limité dans sa manière de mener sa vie fait partir autant de gens en sucette ?


Après le moment de déni, “mais ça va c'est juste une p'tite grippe”, a débarqué la panique totale et les comportements les plus absurdes.


Et tout citadin ayant sa famille en campagne s’est probablement demandé : "vaut-t-il mieux que je reste solo chez moi devant mes pâtes ou que je rentre chez papa-maman mettre les pieds sous la table quitte à faire exactement l'inverse de qu'il faudrait?"


J’ai vu sur les élans de paniques face à l'annonce du confinement, qui, en restreignant un peu notre liberté, a pourtant pour but de nous sauver. J’ai observé le refus de respecter des règles pourtant simples, "restez chez vous", car oui, nous avons la chance de pouvoir le faire. Les craintes ? La perspective d’être chez seul.e., la peur de l’ennui, le sentiment d’étouffement, d'inutilité ou de perte de repères.


Cette expérience est passionnante. J'observe derrière mon écran, je souris en regardant les comportements. Je vous le dis, les réseaux sociaux c'est ma télé-réalité à moi.

Blaise Pascal l’a dit : “Tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, ne pas savoir demeurer au repos dans une chambre”.


Et vous, dans quelle mesure êtes-vous capables de vous confronter à vous même ? Sans repères sur nos lendemains pour nous sentir rassurés ? 

La réalité d'aujourd’hui génère des émotions face que la majorité d'entre nous ne savent pas gérer. Quand on fait évoluer une société tout entière dans un climat où la consommation à outrance est reine, quand on éduque nos enfants dans un monde où l’on obtient ce que l’on veut en claquant des doigts, quand on grandit avec l'injonction à faire, produire, s’agiter et performer ... le jour où l’on nous dit STOP, c'est la panique.


Entre autres :

  • Confinement : les conséquences psychologiques de l'isolement et de l'incertitude
  • Quand l'agitation devient une fuite : sport façon hamster et remplissage du vide (déviances, TCA et business)
  • Élans de solidarité, partages et conseils pour tirer profit de cette expérience
  • La place de la santé mentale : quand le trouble psychique préalable peut servir de force


Comme d'habitude, rendez-vous sur @marie_la_graine pour me raconter ce que vous en pensez.

Numéro d'écoute psychologique dédié si besoin : 0 800 130 000

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/sois-sage-et-parle-fort.

 


See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Podcast
En cours de lecture

Camille, "Ma derma était un moyen de ne pas affronter mes émotions et de refuser le lâcher-prise"

https://create-audio.acast.com/2c2f61e3-0356-4aef-aa21-a652bc0ab080/94fba10c-5315-472b-bdd2-49fde27772ff/media-k5ta9dwr-camille_et_la_dermatillomanie.mp3

https://create-audio.acast.com/2c2f61e3-0356-4aef-aa21-a652bc0ab080/94fba10c-5315-472b-bdd2-49fde27772ff/media-k5ta9dwr-camille_et_la_dermatillomanie.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 32 Mo )

Camille pourrait sembler avoir une vie banale d’une jeune femme parisienne, travaillant comme Freelance dans la création de contenus. Le regard bleu, les cheveux dorés, le sourire communicatif, joyeuse et perfectionniste. Une femme comme toi et moi.

Mais derrière l'apparence : une maladie psychique qu’elle a subit pendant de 15 ans, très peu connue, et qui touche plus de personnes qu'on ne l'imagine. Désormais guérie, Camille a créée @peau.ssible afin de pouvoir aider ceux qui en auraient besoin, à défaut d'avoir trouvé des réponses au début de sa maladie, si longtemps ignorée.


J'attends vos retours sur instagram : @marie_la_graine

_____


La dermatillomanie est un Trouble Obsessionnel Compulsif (TOC) se caractérisant par un grattage impulsif, excessif et répété de la peau entraînant des lésions et des cicatrices. Ce trouble affecte la vie sociale, personnelle, professionnelle de la personne atteinte, au point d’éviter certaines activités et événements importants à cause des plaies. Aussi appelée acné excoriée, elle n'a fait l'objet d'une reconnaissance en France qu'en 2015.

Plus qu'un symptôme, il s'agit d'une vraie addiction, au même titre que l'anorexie, la boulimie, la bigorexie, l'addiction au travail, ou les TOC de contrôle... Une addiction se reconnait entre autres par ces éléments :

-Impossibilité de résister aux impulsions

-Sensation croissante de tension avant le passage à l'acte

-Plaisir ou soulagement pendant sa durée

-Sensation de perte de contrôle pendant le comportement

Mais aussi : préoccupation liée à ce comportement, perte de contrôle, tentatives répétées pour réduire ou abandonner cet acte, survenue fréquente en cas de pression, situation anxiogène ou tâche professionnelle ou scolaire à accomplir, continuation du comportement même si la personne a conscience que c'est mauvais ou inadapté, agitation en cas d'impossibilité de faire ce comportement.

_____

Une addiction n'est pas LE problème, mais la partie visible de l'iceberg. Comme pour les TCA, la dermatillomanie est finalement un moyen pour annihiler l’angoisse, gérer les émotions, et refuser de lâcher le contrôle.


A travers sont site et son compte insta, Camille a souhaité créer un espace dédié à cette pathologie, à ceux qui ne savent plus quoi faire, ni à qui demander de l'aide. Il ne s'agit pas d'un caprice, d'une obsession futile de la peau, mais d'un mal-être profond exprimé par un symptôme visible. Pourquoi est-ce passionnant ? Parce que le cheminement que Camille a fait, tout le monde devrait le faire.


Notre conclusion ? Nous vivons dans une société malade. Malade du contrôle. Malade des émotions. Et finalement, sa dermatillomanie, ou mon anorexie, sont presque des "cadeaux" de la vie pour nous forcer à devenir entières.

Nos addictions et nos failles sont des dons. A condition de s'en saisir et de s'en libérer. ❤

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/sois-sage-et-parle-fort.

 


See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Podcast
En cours de lecture

Prostitution : une loi abolitionniste absurde, l'urgence de repenser le travail du sexe, et enfin niquer le patriarcat.

https://create-audio.acast.com/2c2f61e3-0356-4aef-aa21-a652bc0ab080/3f582d14-ed7e-4450-8f0b-cbb0328224c8/media-k5edy6su-la_prostitution.mp3

https://create-audio.acast.com/2c2f61e3-0356-4aef-aa21-a652bc0ab080/3f582d14-ed7e-4450-8f0b-cbb0328224c8/media-k5edy6su-la_prostitution.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 39 Mo )

Boum, encore un pavé dans la mare, comme j'aime. Plus c'est tabou, plus il y a à dire. Remuer les idées, secouer les non-dits, dénoncer les stigmates et renverser nos convictions. Sois Sage et Parle Fort dénonce. J'accuse. Viens donc en parler ici : @marie_la_graine


J'accuse la législation française abolitionniste d'entraver la liberté de milliers de prostitué.e.s.

J'accuse nos perceptions dictées par le patriarcat dominant de perpétrer l'idée que les femmes devraient "contrôler" leur sexualité

J'accuse nos constructions sociales d'avoir une vision étriquée de ce qu'est la liberté de disposer de son corps

J'accuse nos lois prétendument protectrices des travailleurs.ses du sexe d'exclure et d'aggraver leurs situations.

J'accuse toutes les personnes défendant une idéologie de la femme "intègre" de précariser leurs situations

J'accuse tous ceux qui dénoncent les féminicides d'oublier de parler de toutes les femmes prostituées assassinées.

J'accuse tous ceux qui ont pitié des prostitué.e.s de ne pas avoir l'ouverture d'esprit d'envisager qu'elles puissent sincèrement aimer leur métier


Un thème très spécial, dont on entend peu parler. Si je me suis posé la question, peut-être que d’autres se la posent aussi. Sois Sage et Parle Fort n’est pas là que pour parler du politiquement correct.

 

On dit que la prostitution est le plus vieux métier du monde, mais connait-on vraiment l’histoire du travail du sexe ? J’ai longtemps eu des préjugés sur toutes sortes de choses, et petit à petit je comprends personne ne mérite de subir des a priori. J’ai longtemps pensé que les personnes qui utilisent leur corps comme moyen de rémunération vivaient cela comme une contrainte. Et si c'était le contraire ? Voire un moyen de libération ?


Au menu :

  • Petite histoire de la prostitution en France: une législation absurde et illogique
  • Travail du Sexe : les revendications des associations de défense des prostitué.e.s
  • Et si le travail du sexe était ... légal ? Et si c'était l'interdiction qui engendrait des déviances ?
  • L'exemple de la Suisse : une prostitution légale, assumée, encadrée .... bilan ?
  • La stigmatisation de la pute : où comment la sexualité féminine continue de subir le patriarcat dominant


Avec bienveillance, respect et surtout partage d'opinions. La discussion est ouverte, venez m'en parler sur instagram : @marie_la_graine

 

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/sois-sage-et-parle-fort.

 


See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Podcast
En cours de lecture

Laurine, se relever après la mort, pour enfin donner la vie

https://create-audio.acast.com/2c2f61e3-0356-4aef-aa21-a652bc0ab080/bf3306b0-9bc6-4266-86a7-91f62f512532/media-k3a9t5pi-laurine-_la_mort_et_la_vie.mp3

https://create-audio.acast.com/2c2f61e3-0356-4aef-aa21-a652bc0ab080/bf3306b0-9bc6-4266-86a7-91f62f512532/media-k3a9t5pi-laurine-_la_mort_et_la_vie.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 30 Mo )

La mort n'est pas un sujet facile. La mort n'est pas une chose à laquelle on aime penser.


Sur Sois Sage et Parle Fort, on parle surtout de la vie. Pourtant, qui dit vie, dit mort, puisque ce mot effrayant fait aussi partie de la suite logique des choses.


Si vous avez aimé l'épisode, n'hésitez-pas à venir m'en parler sur instagram @marie_la_graine


_____

Laurine est une jeune femme et maman comblée, mais à jamais marquée par le deuil. Donner la vie, c'est espérer, attendre, aimer déjà si fort.

Laurine ose aborder ce dont on entend jamais parler. De ces couples qui attendent un enfant. De ces couples qui apprennent qu’un embryon, voire deux, voire trois, se sont accrochés à la vie.


Laurine est finalement tombée enceinte et a même vécu plusieurs mois d’une grossesse attendue depuis des années. La vie en a décidé autrement. Tristan est décédé quelques heures après sa naissance au bout de 5 mois de grossesse. Côme, le deuxième fœtus, décédera plusieurs semaines après.


En 2013, une étude révèle que la France détient le triste record en Europe d’enfants morts-nés. En 2010, ce taux atteignait 10 enfants morts-nés pour 1000 naissances. A l’échelle mondiale, on dénombre 2,6 millions nourrissons décédés au moment de l’accouchement.


Pourquoi est-ce que ce genre d’événement arrive ? Quelle est la prise en charge proposée en France ? Pourquoi ne parle-t-on jamais de ces couples qui ressortent du service obstétrique en deuil ? Beaucoup de couples se retrouvent dépassés, désemparés face à une telle tragédie, et que peu d’oreilles sont prêtes à entendre leur douleur.


Cet épisode est pour les parents en deuil, mais aussi pour tout ceux qui oublient que donner la vie n'est pas une évidence et reste un petit miracle.

Cet épisode pour montrer que par delà le deuil, il y a aussi l’espoir et la vie malgré tout. Que l’on peut rester fort et ne pas être trop sage. Parce que pour surmonter ce genre d'événements, il faut pouvoir mettre des mots dessus. 


Merci Laurine ❤


instagram @marie_la_graine



Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/sois-sage-et-parle-fort.

 


See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Podcast
En cours de lecture

Ayurvéda, médecine originelle : Entre Doshas, feu digestif, tourisme médical et appropriation culturelle. Que penser ?

https://create-audio.acast.com/2c2f61e3-0356-4aef-aa21-a652bc0ab080/3d950507-4248-46b3-bb05-e9bb47a2d034/media-k3xg0nif-ayurvdaaaaa.mp3

https://create-audio.acast.com/2c2f61e3-0356-4aef-aa21-a652bc0ab080/3d950507-4248-46b3-bb05-e9bb47a2d034/media-k3xg0nif-ayurvdaaaaa.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 34 Mo )

C'était il y a déjà 5000 ans, une transmission orale qui a traversé les siècles. Aujourd'hui, l'ayurvéda reste l'unique approche ancestrale reconnue par l'OMS comme médecine à part entière.

Ses enseignements se trouvent dans un traité, Sushruta, où sont décrites 1120 maladies, 700 plantes médicinales, et plus 64 préparations de substances minérales. 


En France, pays roi du médicament automatique, l'ayurvéda reste considérée comme simple "médecine douce", et aucun thérapeute ayurvédique n'a le droit de prescrire des soins et traitements, mais seulement fournir des actes de "bien-être".


Pourtant, à l'autre bout du monde, cette médecine continue d'être enseignée à l'université et d'être reconnue comme base de soin pour les populations indiennes. Elle a reçu le soutien du ministère du Yoga en Inde et de l'OMS, qui insiste sur l'importance de promouvoir cette approche.


En Ayurvéda, l'alimentation est le socle de la santé mentale et physique. La maladie n'existe pas en tant que tel, les maux ne sont que le résultat d'une accumulation d'Amas, toxines entassées dans les tissus à force de déséquilibres dans notre quotidien et de mauvais choix alimentaires. L'ayurvéda ne soigne pas la maladie, elle cherche à prévenir et prendre soin du malade en tant que personne à part entière afin d'éviter que le mal ne s'exprime.


Vata, Pita, Kapha ? Selon ta constitution, ta routine et ton assiette seront différentes, et auront pour but d'équilibrer les éléments majoritaires en toi. Voici le test à réaliser en ligne sur ayurvéda france pour connaître ton dosha


C'est bien la seule approche naturelle qui me semble autant pertinente et pleine de bon sens. En ayurvéda, les cures de jus sont prohibées, les jeûnes déconseillés. Car après tout, un feu doit être maintenu allumé, à l'image de notre métabolisme.


Et du côté des déviances ? Car oui, l'essor de l'ayurvéda dans le monde et les exportations de mélanges de plantes ne sont pas sont conséquences. Tourisme médical, raréfaction des ressources naturelles, stagnation de l'état sanitaire en Inde : les populations paient l'envahissement des occidentaux, au détriment des intérêts locaux.


Viens me faire ton retour sur Instagram : @marie_la_graine ❤

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/sois-sage-et-parle-fort.

 


See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.